Nelly Davies auteur/écrivain, retour accueil

Jockey, noir et célèbre dans Ouest France Magazine

Nelly Davies dédicace « Jockey, noir et célèbre » ce samedi
Samedi, Alexandre Douchement, libraire à Villers, invite Nelly Davies, auteur du célèbre ouvrage dédié à son père « Jockey, noir et célèbre » paru aux éditions du Rocher. Le livre raconte l'histoire d'un homme venu au monde à la fin du XIXe siècle avec la peau noire, en pleine ségrégation, dans une famille pauvre du Kentucky, et qui s'est transformé en une vedette internationale du turf, riche et admirée. Un tour de force accompli par James Winkfield, le père de l'auteur. Fille de la star, Nelly Davies a mené sa vie loin du monde hippique sans pour autant oublier le passé qu'elle a choisi d'écrire. Son amour et sa fascination immenses pour ce père qui, bien que vivant ailleurs, a rempli sa vie entière. Jimmy Winkfield, un homme strict, élégant, qui la vouvoyait. Un étranger qui parlait en chef de famille, un écorché de la chance et de la malchance qu'elle aimait plus que tout au monde. Samedi 5 juin, Nelly Davies, dédicace son livre « Jockey, noir et célèbre » à la librairie du Marché, de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h. Alexandre Douchement.
Nelly Davies a dédicacé « Jockey, noir et célèbre »
L'écrivain Nelly Davies a dédicacé son premier ouvrage dédié à son père, James Winkfield, intitulé « Jockey, noir et célèbre », paru aux éditions du Rocher. « À la sortie de ce livre, ma plus grande joie a été de faire la connaissance des nouveaux propriétaires de l'établissement hippique de mon père à Maisons-Laffitte, raconte l'auteur. J'ai pour projet de raconter cette histoire également en bande dessinée. Ma fille Gwladys fera l'illustration. Elle doit d'ailleurs tenir de mon père car elle traverse actuellement l'Amérique centrale à cheval, en solitaire. » Un ouvrage qui devrait sortir pour les fêtes de fin d'année. Un deuxième roman est également en cours d'écriture. « C'est en quelque sorte soit une suite, soit un complément de mon premier livre, il sortira en 2011. »

Actualité

Article paru dans Ouest France Magazine du 04 juin 2010
Contenu ci-contre