Nelly Davies auteur/écrivain, retour accueil

Remerciements

Je tiens tout d’abord à remercier ma fille Gwladys (partie traverser l’Amérique Centrale à cheval – voir le site Equiaventuras à la page d’Accueil) qui m’a soutenue dans ce projet d’écriture et qui m’a incitée à aller jusqu’au bout.
Merci à toi Gwladys, toi que j’appelle « Ma Petite Indienne » (voir photos ).
Love as ever.
Maman

Je remercie tout particulièrement les amis de mon père, Jean-Paul Gallorini et son épouse Alexandrine.
Toute ma reconnaissance à eux deux.
Merci également pour m’avoir permise de prendre de jolies photos (voir photos).

Je remercie mes ami(s) (es) qui se reconnaîtront ici : Blanche, Suzy, Claudine, Eva, Catherine, Danièle, Elisabeth, Cédric (créateur de mon site), Jeanine, sa Maman qui m’a fait tant et tant de photocopies de mon manuscrit, toujours avec le sourire et sa bonne humeur coutumière. Encore merci à toi Jeanine.

Je remercie mon directeur éditorial, Jean-Louis Gouraud, Christian Delâge qui a si bien présenté mon livre, Marie-Cécile Jouhaud des Editions du Rocher, Céline Durieux, mon attachée de presse si consciencieuse et qui prend si bien soin de ses auteurs.

Je remercie tous les médias (journalistes, chroniqueurs, animateurs) qui me suivent dans la promotion de mon livre et que j’ai eu l’honneur de rencontrer lors d’interviews : Pierre Lajudie de RTF Limoges ; Eugénie Diecky de Radio Africa N° 1 ; Gilles Le Mouël de Radio France ; Emmanuelle Wiener de FB Périgord ; Marie-Ange Pinelli de FB Besançon ; Patrick van Langhenhoven de Radio Reims ; Sophie Jobez de l’Ovillois, Annie Matthieu du Pays d’Auge et Patricia Drailline de Télé Sud. Sans pour autant oublier ceux qui ont présenté mon livre sur leurs sites Internet et à qui j’adresse un grand merci.

Je remercie tous ceux ou celles qui ont déjà lu « JOCKEY, NOIR ET CELEBRE – Mon père, cet inconnu » et qui m’ont fait part (soit par voie postale, e.mail ou par téléphone) de leurs impressions sur le livre. Une grande joie m’a été donnée lorsque j'ai reçu un mail des époux SAUVAGE, nouveaux propriétaires d’une partie de l’Etablissement de James Winkfield, avenue Eglé, dont ils viennent de faire l’acquisition. Quelles ne furent ma joie et mon émotion en lisant ce qu’ils écrivaient : « si vous passez par le parc de Maisons-Laffitte, n’hésitez pas à pousser la porte… » Et pour couronner ce joli message, ils viennent de m’envoyer quelques photos récentes de la propriété.
A la page 201 de mon livre, j’écrivais ceci : « J’arrivais maintenant devant la maison de mon père, cette maison dont je ne franchirais désormais plus jamais le seuil. »
Ironie du sort ? Non ! Un cadeau du ciel , oui !
Je me permets enfin de remercier un grand Monsieur : Monsieur Patrick Poivre d’Arvor pour le petit message ô combien chaleureux qu’il m’a envoyé et auquel j’ai été très sensible. Merci à vous Monsieur Patrick Poivre d’Arvor.

Et je n’ai de cesse de remercier humblement la Sainte-Vierge et mes chers parents qui me protègent d’en haut, là où ils se trouvent et qui savent si bien m’apporter leur aide (voir photos de mes parents).

Fer à cheval apposé sur la porte d'entrée de la propriété de feu James Winkfield, aujourd'hui propriété de mes amis Guillaume et Sylvie.

Juillet 2010 : visite chez Sylvie et Guillaume : une très agréable journée passée avec eux. Le soleil était présent. Nous avons pris des photos et une petite vidéo.
Merci à vous Sylvie et Guillaume et un gros bisou à vos petits bambins.

Visite le même jour chez Marjolaine, nouvelle propriétaire de la partie des écuries. La journée s'est continuée dans une ambiance formidable.

Remerciements

Ma fille Gwladys
"Ma Petite Indienne"
comme j'aime l'appeler.
(Raid Equiaventuras - juillet 2009)

(Raid Equiaventuras - août 2009)

Avec mes amis,
Alexandrine, Jean-Paul Gallorini et leur fils César. (octobre 2009)

Mes chers parents